Italiano Français

icoLe Metiers

Nos montagnes ont toujours été un immense réservoir de ressources plus ou moins « pauvres » que l’homme a appris à connaître, à valoriser et à exploiter pour survivre.
« Nòu méi d’iver, tréi méi d’ënfer – Neuf mois d’hiver et trois mois d’enfer », cette expression  utilisée par nos aïeuls témoigne des difficultés de vie et de travail dans un milieu hostile comme celui des Alpes.
Ces difficultés ont engendré chez les gens de ces vallées un instinct de survie fort et une grande capacité d’adaptation en les obligeant à inventer des métiers alternatifs à ceux traditionnels, parfois improbables, en vue d’exploiter entièrement toutes les ressources à leur disposition.
Par conséquent, à côté de métiers bien définis au sein de la solide économie d’autosuffisance,  des métiers non conventionnels, des activités complémentaires à même de fournir des sources de revenu intégratives permettant au montagnard de ne pas quitter son milieu et de le déplacer éventuellement  en suivant les saisons, selon des modèles réalisés par plusieurs générations. Les métiers d’antan de la montagne peuvent être répartis en quatre catégories : activités productives traditionnelles; métiers au service de la Communauté par les différentes altitudes et par l’exposition des pentes.

icona PDFTélécharge toutes les pages Metiers
[770 KB]


HISTOIRES DE METIERS
Activités traditionnelles et activités au service de la Communauté
Gens des mines
Maîtres de montagne
Une économie solidaire
L’anè, point de rencontre entre passé et présent
Les métiers alternatifs aux activités traditionnelles et itinérants


marchi

© 2008 - CASA DEGLI ESCARTONS - Via San Giovanni, fraz. Rivet - 10060 Pragelato (TO) - Tel. 0122.741028 - parco.valtroncea@ruparpiemonte.it